Linux MINT 18.3 Sylvia – bureau Cinnamon 3.6.6

Sylvia, la version 18.3 stable de Linux MINT avec son bureau Cinnamon 3.6.6, est sortie le 27/11/2017 avec quelques nouveautés majeures (suite)

Améliorations de Cinnamon 3.6

Comptes en ligne GNOME

Cinnamon 3.6.x prend en charge les comptes en ligne GNOME. Ce support permet entre autres choses de parcourir Google Drive et OwnCloud avec Nemo. Connectez votre compte Google et Nemo ajoute automatiquement l’accès à votre Google Drive dans la barre latérale.
Personnellement et par principe, je ne stocke rien dans le « cloud », de surcroît quand la solution est propriétaire, fermée et que nos données privées ne nous appartiennent plus !

Support de Libinput

Libinput est une bibliothèque permettant de gérer les périphériques d’entrée dans les composeurs Wayland et de fournir un pilote d’entrée X.Org générique.
Alors que les versions précédentes de Linux MINT utilisaient le pilote du pavé tactile Synaptics, cette nouvelle version 18.3 est livrée avec le pilote Libinput par défaut. Lorsque le pilote Libinput (xserver-xorg-input-libinput) est installé, il est utilisé. Quand il est supprimé (et après un redémarrage), Synaptics est utilisé à la place.
Cinnamon 3.6 prend en charge les deux pilotes dès la sortie de la boîte, grâce aux améliorations apportées au démon des paramètres et à l’introduction d’options de configuration « automatiques » qui s’adaptent bien à la plupart des pavés tactiles, quel que soit le pilote utilisé.

Clavier virtuel à l’écran

Linux MINT 18.3 : Onboard (clavier virtuel), mais lequel parmi les trois ? !

La taille et la position du clavier virtuel Onboard (clavier à l’écran) sont maintenant configurables. Vous pouvez le placer en haut ou en bas et il peut prendre la moitié, le tiers ou le quart de votre écran.
Le support AT-SPI (qui permet au clavier à l’écran de s’afficher automatiquement lorsque vous activez le focus sur une entrée de texte) a été amélioré et est désormais entièrement fonctionnel.
Onboard et le bureau Cinnamon ont été modifiés afin qu’ils puissent être utilisés ensemble et ne pas interférer l’un avec l’autre. Vous pouvez maintenant utiliser le clavier à l’écran de Cinnamon sans que vous ne soyez gêné par les événements AT-SPI, et vous pouvez lancer et utiliser Onboard sans que le bureau Cinnamon ne vous gêne non plus.

Mais dans la vraie vie… les possibilités annoncées ne sont pas du tout au rendez-vous. Le nouveau clavier virtuel Onboard n’est pas du tout configurable, il est toujours en haut, et… avec deux autres Onboard différents qui sont disponibles dans le Gestionnaires de logiciels. C’est un doux bazar que Linux MINT doit régler au plus tôt.

Autres améliorations

  • Support de HybridSleep (mise en veille hybride)
  • Possibilité d’afficher d’autres espaces de travail dans la liste des fenêtres
  • Un bouton de rescanne pour les réseaux sans fil dans l’applet réseau
  • Support des GIF animés dans le mode Aperçu de Nemo
  • Le support de HiDPI (écran à haute résolution) s’améliore avec cette nouvelle version. Les Gestionnaires de logiciels & de sources logicielles ont été portés sur GTK3 et prennent désormais en charge HiDPI. La prise en charge de HiDPI dans Cinnamon 3.6 est maintenant par défaut sur « Auto » (elle était désactivée dans les versions précédentes), de sorte que l’environnement du bureau se mettra à la bonne échelle dès l’installation sur les écrans HiDPI.
  • Et beaucoup d’autres choses.

Timeshift – le nouvel Utilitaire de sauvegarde & restauration du système

Timeshift pour GNU/Linux est une application qui fournit des fonctionnalités similaires à la fonction de restauration du système de Windows et à l’outil Time Machine de macOS. Timeshift protège votre système en prenant des instantanés incrémentiels du système de fichiers (sauf le dossier personnel /home) à intervalles réguliers. Ces instantanés peuvent être restaurés à une date ultérieure pour annuler toutes les modifications apportées au système.
Pour le lancer : Menu MINT -> Administration -> Timeshift

En mode RSYNC (qui sera sûrement le plus utilisé), les instantanés sont pris en utilisant rsync et hard-links. Les fichiers communs sont partagés entre les instantanés, ce qui économise de l’espace disque. Chaque instantané est une sauvegarde complète du système qui peut être parcourue avec un gestionnaire de fichiers comme Nemo de Linux MINT.

Linux MINT 18.3 : Timeshift 17.11, le nouvel Utilitaire de Sauvegarde et de Restauration du système

Timeshift est conçu pour protéger uniquement les fichiers système et les paramètres.
Les fichiers Utilisateur contenus dans le dossier personnel « /home » tels que les documents, les images et la musique sont exclus. Cela garantit que vos fichiers restent inchangés lorsque vous restaurez votre système à une date antérieure.
Si vous avez besoin d’un outil pour sauvegarder vos documents et vos fichiers, jetez un œil à l’excellent Outil de sauvegarde ci-après.

Outil de sauvegarde de votre dossier personnel

L’Outil de sauvegarde (Backup Tool) a été presque entièrement réécrit. Tout a été revu : ses caractéristiques, son apparence et son fonctionnement avec ses deux entrées principales Données personnelles et Sélection de logiciels.
Pour le lancer : Menu MINT -> Administration -> Outil de sauvegarde

Linux MINT 18.3 : Outil de sauvegarde (Backup Tool) de votre dossier personnel

Il est maintenant dédié à faire une sauvegarde de votre répertoire personnel, rien de moins et rien de plus. Il enregistre tous vos fichiers dans une archive compressée « *.tar ». Lors de la restauration d’une sauvegarde, les fichiers sont restaurés exactement au même endroit qu’auparavant, avec leurs autorisations et horodatages d’origine.

L’enregistrement de la liste des logiciels installées est également beaucoup plus simple qu’avant. Plutôt que de vous montrer des milliers de paquets à choisir, l’outil de sauvegarde répertorie maintenant simplement les paquets que vous avez installés à partir du Gestionnaire de logiciels (mais avec le bémol mentionné sur la page 1 après la mise à niveau des versions 18.x vers la 18.3).

Progression affichée par le Gestionnaire de fenêtres

LibXapp permet désormais aux applications de communiquer leur progression au Gestionnaire de fenêtres. Cette fonctionnalité est appelée « window-progress » et est supportée par Cinnamon 3.6 et supérieure. Lorsqu’une application l’utilise, sa progression est visible dans la liste des fenêtres du tableau de bord.

Linux MINT 18.3 : Progression (Window Progress) affichée dans le Gestionnaire de fenêtres

Dans Linux Mint 18.3, la progression dans la fenêtre est supportée par les applications suivantes
  • Nemo (opérations sur les fichiers)
  • The Backup Tool
  • Timeshift
  • The Software Manager
  • The Driver Manager
  • The USB Stick Formatter
  • The USB Image Writer
  • Toutes les applications utilisant les dialogues Synaptic (Paramètres de langue, le Gestionnaire de mise à jour, les Sources de logiciels, etc.)

Simplicité et élégance 😎

En juste quelques clics de mulot vous pouvez installer-désinstaller un logiciel, mettre à jour les pilotes de votre carte graphique et de votre microprocesseur, mettre à jour tout votre système et la liste des dépôts (sources) de logiciels, et paramétrer aux petits oignons (sans pleurer sinon de joie) votre Linux MINT… 😉

Linux MINT 18.3 Cinnamon : au 1er plan les 3 Gestionnaires de logiciels, de pilotes et de mises à jour, et en haut les Paramètres système et les Sources de logiciels