Logiciels Libres

Logiciels Libres : Utiliser, Étudier, Améliorer, Redistribuer | Copyleft (ↄ)

Logiciels Libres : Utiliser, Étudier, Améliorer, Redistribuer | Copyleft (ↄ)

Qu’est-ce que le LOGICIEL LIBRE par l’APRIL ?

Nous utilisons quotidiennement l’informatique, l’Internet, la téléphonie et la télévision pour nous informer, nous divertir, échanger, créer, communiquer, acheter…

EXPOLIBRE par l’APRIL : Qu’est-ce que le Logiciel Libre ?

Ces actions, privées ou publiques, sont traitées par des ordinateurs, quelle que soit leur forme : ordinateurs de bureau ou portable, serveurs sur Internet, téléphones portables, tablettes, consoles, box, objets connectés, etc.

Pour mener à bien ces actions, ces machines utilisent des logiciels qui manipulent nos informations numériques. Il est donc important, voire vital, de savoir et comprendre qui crée ces logiciels, qui les gère, ce qui est fait avec nos données privées et à quelles fins.

Nous n’avons pas tous la capacité d’écrire ou de comprendre comment fonctionne un logiciel, mais nous avons tous, théoriquement, la possibilité de choisir à qui nous accorderons notre confiance.

Le Logiciel Libre (FLOSS) et ses 4 Libertés

Aujourd’hui encore, la majorité des logiciels proposés via les canaux de distribution classiques sont privateurs, c’est-à-dire que leurs licences contiennent des restrictions à leur utilisation. À contrario, un logiciel est dit libre quand il accorde explicitement, par sa licence, la liberté de l’utiliser sans restriction, mais également celle d’étudier son fonctionnement, de le copier, de le modifier et de le redistribuer. C’est l’accès au code source du logiciel – sa recette de fabrication – qui permet l’accomplissement de ces quatre libertés fondamentales.

APRIL : Promouvoir et défendre le Logiciel Libre ! Pionnière du logiciel libre en France, l'APRIL est depuis 1996 un acteur majeur de la démocratisation et de la diffusion du Logiciel Libre et des standards ouverts auprès du grand public, des professionnels et des institutions dans l'espace francophone.

APRIL : Promouvoir et défendre le Logiciel Libre ! Pionnière du logiciel libre en France, l’APRIL est depuis 1996 un acteur majeur de la démocratisation et de la diffusion du Logiciel Libre et des standards ouverts auprès du grand public, des professionnels et des institutions dans l’espace francophone.

En choisissant de préférence des logiciels libres, non seulement vous avez la possibilité de profiter de ces quatre libertés, mais vous rejoignez également de vastes communautés d’utilisateurs et de développeurs sur les 5 continents qui partagent les mêmes objectifs et respectent votre liberté. En décidant d’installer des logiciels libres (souvent gratuits) sur vos matériels informatiques, vous contribuez ainsi efficacement au partage et à l’amélioration de programmes accessibles à tous sans exception et qui respectent votre vie privée.

Le LOGICIEL LIBRE sur Wikipédia

Un Logiciel Libre (FLOSS) est un logiciel dont l’utilisation, l’étude, la modification et la duplication en vue de sa diffusion sont permises, techniquement et légalement.

Schéma conceptuel autour du LOGICIEL LIBRE

Schéma conceptuel autour du LOGICIEL LIBRE

Ceci afin de garantir certaines libertés induites, dont le contrôle du programme par l’utilisateur et la possibilité de partage entre individus.

Ces droits peuvent être simplement disponibles (cas du domaine public) ou bien établis par une licence, dite « libre », basée sur le droit d’auteur. Les « licences copyleft (ↄ) » garantissent le maintien de ces droits aux utilisateurs même pour les travaux dérivés.

Les logiciels libres constituent une alternative à ceux qui ne le sont pas, qualifiés de « propriétaires » ou de « privateurs ». Ces derniers sont alors considérés par une grande partie de la communauté du logiciel libre comme étant l’instrument d’un pouvoir injuste et inféodant, en permettant au développeur de ce type de logiciel de contrôler et d’asservir l’utilisateur.

Le Logiciel Libre (FLOSS) est souvent confondu à tort avec :

  • Les Gratuiciels (freewares) : un gratuiciel est un logiciel gratuit mais propriétaire, alors qu’un logiciel libre se définit par les libertés accordées à l’utilisateur. Si la nature du logiciel libre facilite et encourage son partage, ce qui tend à le rendre gratuit, elle ne s’oppose pas pour autant à sa rentabilité principalement via des services associés. Les rémunérations sont liées par exemple aux travaux de création, de développement, de mise à disposition et de soutien technique. D’un autre côté les logiciels gratuits ne sont pas nécessairement libres, car leur code source n’est pas systématiquement accessible, et leur licence peut ne pas correspondre à la définition du logiciel libre.
  • L’Open source (FOSS) : le logiciel libre – selon son initiateur Richard Stallman – est un mouvement social et philosophique qui repose sur les principes de Liberté, Égalité, Fraternité (tiens, cela ne vous rappelle pas quelque chose ?). L’Open source quant à lui, décrit pour la première fois dans La Cathédrale et le Bazar, s’attache uniquement aux avantages techniques d’une méthode de développement au travers de la réutilisation du code source ouvert tout en s’affranchissant des valeurs éthiques du logiciel libre.

FREE SOFTWARE FOUNDATION (FSF)

Les développeurs de logiciels libres garantissent à chacun l’égalité d’accès aux droits de leurs programmes : n’importe quel utilisateur peut étudier le code source d’un programme libre, le modifier et le partager librement.

À comparer à la plupart des logiciels commerciaux qui sont vendus sous licences, brevets et accords de tous types, qui vous dénient ces droits fondamentaux, et qui de plus vous espionnent et vous siphonnent sans aucune vergogne toutes vos données privées et professionnelles à l’insu de votre plein gré.

Parce qu’il est transparent pour les utilisateurs, le logiciel libre est difficile à utiliser pour votre surveillance. Cela permet une défense essentielle contre les invasions récurrente de votre vie privée par les infâmes GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) et Consorts, les États et leurs agences gouvernementales.

Le célébrissime druide en chef "StallmanOramix" défendant les valeurs du Logiciel Libre !

Le célébrissime druide en chef « StallmanOramix » défendant les valeurs du Logiciel Libre !

La FSF construit un mouvement pour développer et étendre la bibliothèque existante d’outils logiciels libres que tout le monde peut utiliser pour rendre plus difficile le travail des ces Big Brothers. En outre, la FSF continue à développer le travail qu’il a réalisé depuis trente ans pour promouvoir et défendre tous les logiciels libres.

La Free Software Foundation (littéralement « Fondation pour le Logiciel Libre »), est une organisation américaine à but non lucratif fondée le 4 octobre 1985 par Richard Stallman (rms), initiateur du Mouvement du Logiciel Libre qui lança en 1983 le projet GNU et la licence publique générale GNU (connue aussi sous l’acronyme GPL), dont la mission mondiale est la promotion du logiciel libre et la défense des utilisateurs.

La FSF aide également au financement du projet GNU (acronyme pour GNU’s Not Unix ! (GNU N’est pas Unix !)) depuis l’origine. Son nom est associé au mouvement du logiciel libre.

Free Software Foundation (FSF) : « Logiciel libre, société libre ». La FSF est un acteur majeur dans la communauté mondiale du Logiciel Libre.

Lire la suite en page 2…


Pages : 1 2