Distributions GNU/Linux

1. Oui, les systèmes d’exploitation libres GNU/Linux sont bien pour TOUTES et TOUS

  • Mise à jour : 15/01/2017 – « Classement des TOP 15 distributions par popularité sur 6 mois » et « Popularité des TOP 25 distributions libres GNU/Linux & Unix BSD au fil des ans » en page 2

Adopter et utiliser une DISTRIBUTION libre GNU/Linux et les LOGICIELS LIBRES associés, c’est :

Que la Force lumineuse du Logiciel Libre soit avec vous, pour toujours !

Que la Force lumineuse du Logiciel Libre soit avec vous, pour toujours !

  • Réaliser une économie moyenne de plusieurs centaines d’euros par an, voire beaucoup plus,
  • S’affranchir des virus, trojans, rootkits, malwares et autres logiciels malveillants,
  • Limiter la surveillance et l’espionnage par les « Big Brothers » de toute sorte, y compris les GAFAM et Consorts,
  • Avoir un ordinateur qui est toujours aussi rapide qu’au premier jour,
  • Avoir un système stable et fiable sans prise de tête, et
  • Avoir un système d’exploitation respectueux de votre vie privée ainsi que de l’environnement qui évolue au fil du temps sans avoir besoin de changer d’équipement.

Pour celles et ceux ayant besoin de garder leur Windows propriétaire, probablement (encore) la majorité des utilisateurs, malgré ce que les « barbus » du Libre en disent, l’installation d’une distribution libre GNU/Linux en double amorçage (dual boot) avec Windows vous permettra de découvrir en douceur le monde merveilleux et multiple du Logiciel Libre.

Si par contre vous avez décidé de remplacer vos vieilles « Fenêtres » démodées, incluant Windows 10 Big Brother, qui siphonnent sans aucune vergogne votre porte-monnaie et vos données privées – professionnelles ; alors, passez vite à une, voire à plusieurs distributions GNU/Linux. Votre ordinateur, votre vie privée et votre portefeuille vous diront merci !

Consultez la liste des Logiciels Libres !
Le LIBRE, ce sont des vacances toute l’année !

Faites plaisir à votre PC, offrez-lui le LIBRE.
N’ayez peur ni de la liberté ni de l’innovation ni de la modernité !
Reprenez le contrôle de votre vie numérique avec les Logiciels Libres !

2. Une distribution libre LINUX ou GNU/LINUX

— qui devrait être appelée distribution libre GNU/Linux pour faire référence aux logiciels du projet GNU (GNU’s Not UNIX) — est un ensemble cohérent de logiciels, la plupart étant des logiciels libres, assemblés autour du noyau Linux.

Il existe une très grande variété de distributions (systèmes d’exploitation) libres, ayant chacune des objectifs et une philosophie particulière.

Les éléments différenciant principalement les distributions libres sont :

Distributions GNU/Linux : une ReNaissance pour votre ordinateur ! Découvrez le monde merveilleux du "Logiciel Libre" au pluriel.

Distributions GNU/Linux : une ReNaissance pour votre ordinateur ! Découvrez le monde merveilleux du « Logiciel Libre » au pluriel.

  • la convivialité : facilité de mise en œuvre répartie en niveaux de connaissance utilisateur (du débutant à l’expert),
  • l’intégration : taille du parc de logiciels validés et distribués,
  • la notoriété : communauté informative pour vous aider et résoudre les problèmes,
  • l’environnement de bureau : GNOME, KDE, Mate, Unity, Cinnamon, Xfce, etc. Il est important, lors du choix de sa distribution de faire aussi le choix de son bureau car c’est l’outil avec lequel l’utilisateur interagit avec sa machine et sa distribution,
  • le type de paquet utilisé pour distribuer un logiciel (principalement « DEB » et « RPM »), et
  • le mainteneur de la distribution : généralement une association, une communauté ou une entreprise.

Leur point commun est le noyau (kernel) et un certain nombre de commandes.

« Linux » est donc un noyau (parmi d’autres).
« GNU » est un ensemble de programmes utilitaires.
« GNU/Linux » est le système d’exploitation (distribution) libre.

GNU/Linux | Le système d'exploitation d'enfer qui vous emmène directement au paradis !

GNU/Linux | Le système d’exploitation d’enfer qui vous emmène directement au paradis !

Les distributions GNU/Linux et l’immense majorité des logiciels contenus dans une distribution sont libres, mais « libre » ne veut pas toujours dire « gratuit », même si les logiciels libres sont généralement distribués gratuitement par leurs développeurs.

Ainsi, lorsque l’on « achète » une distribution GNU/Linux, le prix payé est celui du média, de la documentation incluse et du travail effectué pour assembler les logiciels en un tout cohérent. Toutefois, pour se conformer aux exigences des licences utilisées par ces logiciels, les communautés et entreprises qui éditent ces distributions acceptent de mettre à disposition les sources des logiciels sans frais supplémentaires.

La multiplication des distributions GNU/Linux a pu dans le passé être vu comme un inconvénient.

Linus Torvalds : Doigt d’honneur à tous les Big Brothers. Attention à ne pas le mettre dans le nez !

Linus Torvalds : Doigt d’honneur à tous les Big Brothers. Attention à ne pas le mettre dans le nez !

Mais Linus Torvalds, informaticien américano-finlandais connu pour avoir créé en 1991 le noyau Linux dont il continue à diriger le développement, défend au contraire avec vigueur la multiplicité de distributions spécialisées, chacune sur un créneau particulier, à côté des distributions orientées « grand public » comme par exemple Ubuntu, Linux Mint, Mageia, openSUSE et Fedora.

Mais comme toujours, trop de choix (à ce jour plus de 300 distributions sont actives, voire le double en comptant les confidentielles !) tue le choix, surtout quand deux ou plusieurs distributions qui se voudraient différentes sont construites sur la même grande distribution de base et qu’en fin de compte la différence entre l’originale et la copie n’est que d’ordre cosmétique !

Alors, pour les débutants (non-experts), jouez la qualité de l’original en limitant votre choix à des distributions GNU/Linux majeures et généralistes. Vous aurez ainsi l’assurance de ne pas vous tromper et de passer utilement et agréablement votre temps avec un système d’exploitation libre.

La distinction entre « distributions GNU/Linux non-commerciales et commerciales » est importante car les choix en matière de technologie ou de marketing ne sont pas fondés sur les mêmes critères selon qu’ils sont faits :

  • par des bénévoles organisés en démocratie directe comme les projets Arch Linux, Debian ou Mageia, ou
  • par le(s) propriétaire(s) d’une société commerciale comme Canonical (Ubuntu), Red Hat (Fedora) ou Suse – Micro Focus International (openSuse).

3. Les familles majeures de distributions libres GNU/Linux (5) et Unix BSD (3)

En termes de nombre d’utilisateurs – machines (PC de bureau, PC portable, Tablette et Serveur), ce sont :

GNU/Linux (GNU’s Not Unix/Linux) :

  • ARCH Linux et ses dérivées comme Manjaro Linux ou Antergos
  • DEBIAN et ses dérivées comme Ubuntu (Canonical), Linux Mint, Zorin OS, Deepin, Kali Linux, Knoppix, et leurs nombreuses variantes et dérivées
  • RED HAT et ses dérivées comme CentOS, Fedora et leurs variantes, et Mageia ou PCLinuxOS (feue Mandriva)
  • SLACKWARE et ses dérivées comme Puppy Linux
  • SUSE et ses dérivées comme openSUSE et openSUSE Li-f-e

Unix BSD (Berkeley Software Distribution) :

  • FreeBSD et ses dérivées comme TrueOS (ex PC-BSD), FreeNAS, GhostBSD ou NextBSD
  • NetBSD et ses dérivées
  • OpenBSD et ses dérivées

À ce jour, plus de 300 distributions GNU/Linux et Unix BSD, des plus au moins utilisées, sont actives dans le monde dont quelques dizaines très populaires :

GNU/Linux | Développeurs-Philosophes du Logiciel Libre pour un planète bleue sous le contrôle éclairé de ses citoyens !

GNU/Linux | Développeurs-Philosophes du Logiciel Libre pour un planète bleue sous le contrôle éclairé de ses citoyens !

Lire la suite en page 2…


Pages : 1 2