Ubuntu Studio 20.04 LTS avec Bureau Xfce optimisée pour la création musicale (Partie 3/3)

Ubuntu Studio est une distribution optimisée pour le Multimédia et préinstallée avec une sélection d’applications Audio/MIDI libres et gratuites les plus courantes disponibles

Ce puissant et moderne système d’exploitation est configuré pour offrir les meilleures performances libres et gratuites dans les domaines : « Audio/Midi » et aussi Édition, Graphique, Photographie et Vidéo.

Si vous êtes arrivé directement sur cette page, lisez d’abord les deux premières parties de cet article pour découvrir Ubuntu Studio 20.04 LTS (support à long terme de 3 ans).

Après avoir couvert dans les premières parties 1/3 et 2/3 les paragraphes Présentation, Installation, modules Bureautique, Graphisme, Vidéo, Ubuntu Studio Controls,  Production Audio/MIDI, VLC, VMPK, Pure Data / Purr Data et quelques autres, nous allons maintenant dans cette 3ème partie voir quelques applications phares dans le domaine Audio/MIDI.

Il n’est pas question ici de les décrire toutes et dans le détail, leurs sites web sont là pour ça, mais plutôt de donner un avant-goût des possibilités de certaines d’entre elles avec leurs principales caractéristiques. Après, chacun-e se fera sa propre expérience en les testant en fonction de ses besoins.

Ubuntu Studio 20.04 LTS with Xfce 4.14 — Home web page banner

◊ Au sommaire de cet article

⇒ Remarque : pour obtenir les meilleures performances temps réel possibles sans craquement audio, l’utilisation de Ubuntu Studio Controls avec JACK2 (plutôt que QjackCtl) est fortement recommandée ! Voir le précédent article 2/3.

ARDOUR 5.12.0 — installée par défaut et francisée

Ardour est une puissante et complète Station Audio-Numérique (DAW – Digital Audio Workstation). Elle est souvent présentée comme une alternative libre au logiciel propriétaire ProTools. Elle est disponible sur GNU/Linux, macOS et Windows. Son principal auteur est Paul Davis, qui est également l’auteur du serveur Audio temps réel JACK.

Ressources Ardour (en anglais)

Ubuntu Studio 20.04 LTS – Bureau Xfce 4.14 — Audio Production -> ARDOUR 5.12.0 – Éditeur / Pistes MIDI + Audio

Vue d’ensemble de Ardour

Il ne sert à rien de prétendre que Ardour est un programme simple et facile à utiliser. Il ne l’est pas du tout, et cela pour la bonne cause. Sa prise en main demandera beaucoup de persévérance et sa maîtrise encore plus de temps.
Ce qu’en disent ses développeurs

« Malgré que notre équipe de développement travaille dur pour essayer de rendre les choses simples relativement faciles, les tâches courantes rapides et les choses difficiles et/ou inhabituelles possibles, Ardour est un programme professionnel qui demande un temps d’apprentissage plus que certain. »…

« Dans le même temps, le montage Audio multi-piste, multicanal, non-linéaire et non-destructif est loin d’être un processus simple. Le faire correctement nécessite non seulement une bonne oreille, mais aussi une solide appréciation des concepts Audio de base ainsi qu’un modèle mental robuste de ce que l’on fait. Ardour n’est pas un simple « enregistreur Audio/MIDI » – il peut certainement être utilisé pour enregistrer du matériel stéréo (voire mono) sur une seule piste, mais le programme a été conçu autour de capacités beaucoup plus riches que cela, des capacités professionnelles. »…

De ce fait, même si des amateurs éclairés peuvent utiliser Ardour, il est plutôt destiné aux utilisateurs expérimentés et aux professionnels tels que les Ingénieurs Audio, les Musiciens, les Éditeurs de bandes sonores et les Compositeurs.

Groupe d’utilisateurs ciblé par Ardour : les personnes avec une bonne connaissance de l’Audio et du MIDI qui souhaitent enregistrer, éditer, mixer et mastériser des projets Audio et MIDI. Lorsque vous avez besoin d’un contrôle total sur vos outils, lorsque les limites d’autres concepts vous en empêchent, lorsque vous prévoyez de passer des heures ou des jours à travailler sur une seule et unique session, alors Ardour est là pour faire fonctionner les choses comme vous le souhaitez et les avez imaginées.

Ubuntu Studio 20.04 LTS – Bureau Xfce 4.14 — Audio Production -> ARDOUR 5.12.0 – Console de mixage / Pistes MIDI + Audio

Caractéristiques principales de Ardour

Enregistrement et édition multi-pistes Audio et MIDI
  • N’importe quel nombre de pistes et de bus. Édition non-linéaire. Enregistrement non-destructif (et destructif !). N’importe quelle profondeur de bits, n’importe quelle fréquence d’échantillonnage. Des dizaines de formats de fichiers supportés.
Une poignée de Plugins intégrés pour vos besoins quotidiens
  • Formats AudioUnit, LV2, LinuxVST et LADSPA. Plugins FX. Instruments logiciels. Processeurs MIDI. Automatisez tous les paramètres. Manipulez-les physiquement via des surfaces de contrôle. Distribuez le traitement sur autant (ou aussi peu) de cœurs que vous le souhaitez.
Synchronisation du transport et Surfaces de contrôle externes
  • Synchronisation avec MTC (MIDI Time Code) et LTC (Linear Time Code). Envoyez et recevez le MMC (MIDI Machine Control). Synchronisez avec le transport JACK et l’horloge MIDI. Prise en charge du protocole Mackie Control dédié, mappages prédéfinis pour de nombreux contrôleurs MIDI et apprentissage MIDI dynamique. Utilisez OSC (Open Sound Control) pour piloter presque toutes les opérations dans Ardour.
Puissant système de routage des signaux de n’importe où vers n’importe où
  • Les flux de signaux complexes sont simples et élégants à réaliser. Les entrées et sorties se connectent à votre matériel et/ou à d’autres applications. Utilisez les envois, les insertions et les retours librement. Les connexions peuvent être de un à plusieurs, plusieurs à un ou plusieurs à plusieurs. Si vous ne pouvez pas vous connecter comme vous le souhaitez avec Ardour, c’est probablement que cela ne peut pas être fait.
Chronologie Vidéo
  • Importez une vidéo et extrayez éventuellement sa bande son. Affichez une chronologie image par image (miniature) de la vidéo. Utilisez une fenêtre de monitoring vidéo, ou un affichage plein écran, de la vidéo importée en synchronisation avec l’une des sources de code temporel disponibles dans Ardour. Verrouiller les régions audio sur la vidéo : déplacez les régions audio avec la vidéo à la granularité des images vidéo. Exportez la vidéo, coupez le début / la fin, ajoutez des images vierges et/ou multiplexez-la avec la bande sonore de la session en cours.

Le microprocesseur (CPU), la carte Audio, le système de disques de votre ordinateur et votre imagination sont les seules limites à ce que vous pouvez faire avec Ardour.

Caractéristiques
Limites de Ardour
Limites de fonctionnalité du système
Number of tracks No Limit Disk system, CPU
Number of busses No Limit CPU
Sample Rate No Limit Audio interface
Channels No Limit Audio interface, CPU
Sends/Inserts Per Track No Limit CPU
Plugins Per Track No Limit CPU
Latency No Limit Hardware, BIOS, OS kernel, video drivers, Wifi drivers

En règle générale, la plupart des ordinateurs modernes seront capables de gérer 24 pistes avec un traitement modéré des plugins (comme certains égaliseurs et autres traitements moins intensifs par piste, plus la compression et la réverbération sur les bus) sans trop de problème tant que vos paramètres de latence ne sont pas trop exigeants.

Vidéos de découverte et d’apprentissage de Ardour (en anglais)

Une sélection, non-exhaustive, de quelques vidéos récentes et plus anciennes (mais toujours utiles) pour essayer de « démocratiser » l’utilisation de Ardour. Vous pourriez ne pas apprendre précisément comment faire beaucoup de choses avec Ardour, mais vous comprendrez clairement comment faire les choses de base et perdrez peut-être l’idée que « ce programme est tellement déroutant ».

Ardour Tutorial – Digital Audio Workstation for GNU/Linux – 11m:31s

3 tutoriels produits par un utilisateur Ardour et postés sur Youtube :
Une autre série de 3 vidéos – didacticiels postés sur Vimeo :

Ces vidéos sont un excellent moyen pour voir comment faire avec Adour et découvrir en action cette excellente et « compliquée » Station Audio-Numérique professionnelle.

MUSESCORE 3.2.3 — installée par défaut et francisée

MuseScore est un Éditeur/Lecteur de partitions WYSIWYG (What you see, is what you get) libre et complet pour créer, écouter et imprimer de magnifiques partitions musicales. Elle est disponible sur GNU/Linux, macOS et Windows.

Ressources MuseScore (en français)

MuseScore est développé par une communauté open-source. Ce logiciel est libre et entièrement gratuit, sans aucune limitation, facile à utiliser mais puissant, à code source ouvert, saisie des notes avec un clavier MIDI et/ou à la souris, capable de transférer vers et depuis d’autres programmes via MusicXML, MIDI et d’autres formats.

Avec MuseScore, il est aisé d’écrire de la musique pour le Piano (ou tout autre clavier), la Guitare, le Jazz, une Chorale, un Groupe, un Défilé, voire tout un Orchestre, et bien plus encore.

Ubuntu Studio 20.04 LTS – Bureau Xfce 4.14 — Audio Production -> MUSESCORE 3.2.3 – Partition musicale + Clavier de piano + Mixer

MuseScore supporte la lecture audio de la partition, l’import et l’export de fichiers dans différents formats, dont MusicXML et MIDI standard, ainsi que le rendu audio de la musique avec deux fontes sonores .sf2 et .sf3 intégrée ainsi qu’avec des fontes sonores externes (.sf2 et .sf3).

Le programme comporte une interface qui permet la saisie des notes via le dispositif de pointage de l’ordinateur (souris ou autre), des raccourcis clavier, une entrée MIDI, ou bien le clavier de piano intégré, de la même façon que les éditeurs de partitions commerciaux, comme Finale et Sibelius. La notation pour batterie et percussions, et la notation des doigtés sont également supportées. L’impression des partitions est possible directement depuis le programme.

MuseScore bénéficie d’une vaste communauté d’utilisateurs très actifs qui partagent gratuitement, notamment sur le site du logiciel, de nombreuses partitions et font profiter les nouveaux venus de leur expérience. Il propose l’une des plus grandes collections de partitions gratuites (plus de 700.000). Ce nombre ne cesse de croître au fur et à mesure que les utilisateurs partagent leur musique à travers le monde. Vous pouvez faire une recherche dans cette bibliothèque et jouer de la musique en ligne ou hors ligne.

MuseScore in Minutes – Lesson 1 – 3m:45s (sous-titrée en français)

À la fin de cette vidéo, vous passerez à la Lesson 2 et ainsi de suite jusqu’à la Lesson 11. Vous en aurez pour environ une heure. Enjoy!

QTRACTOR 0.9.12 — installée par défaut et francisée

Qtractor est une application de Séquenceur multipiste MIDI/Audio écrite en C++ avec le framework Qt. GNU/Linux est la plateforme cible, où Jack Audio Connection Kit (JACK) pour l’Audio et Advanced Linux Sound Architecture (ALSA) pour le MIDI sont les principales infrastructures de cette station de travail audio-numérique spécialement dédiée au Home Studio.

Rui Nuno Capela, le principal et prolifique développeur de Qtractor, est aussi celui de QjackCtl, Qsynth, Qsampler, QmidiCtl, QmidiNet, QXGEdit, drumkv1, padthv1, samplv1, synthv1, et Vee One Suite.

Ressources Qtractor (en anglais)

Le projet Qtractor a commencé comme un séquenceur destiné principalement à être utilisé avec des périphériques matériels MIDI, mais a depuis développé un support complet pour les plugins (LADSPA, DSSI, native VSTi et LV2) et a acquis des capacités d’enregistrement et d’édition Audio modérément puissantes. Il vise maintenant à être une solution légère mais performante pour les musiciens amateurs et semi-professionnels. Il ne vise pas à être une « DAW monolithique à tout faire » (comme vous pouvez le trouver dans le monde commercial), ni à être complètement « modulaire ». Il devrait plutôt être considéré comme un « hybride », qui contient le type de fonctionnalités les plus susceptibles d’être utiles pour sa base prévue d’utilisateurs. Selon les termes de son développeur : « Plutôt qu’un DAW à part entière, Qtractor est un séquenceur avec des fonctionnalités de type DAW ».

Si votre intention est d’imiter les fonctionnalités d’un studio d’enregistrement professionnel, d’effectuer un grand nombre d’enregistrements Audio en direct et d’effectuer des opérations de routage complexes, quelque chose comme Ardour peut être plus adapté à vos besoins, avec la difficulté qui va avec.

Ubuntu Studio 20.04 LTS – Bureau Xfce 4.14 — Audio Production -> QTRACTOR 0.9.12 – Éditeur avec Pistes MIDI + Audio / Mixer + Connexions (Bureau 1)

Je ne contredirai sûrement pas le développeur de Qtractor. Son programme est certes moins puissant que Ardour, mais il est beaucoup plus accessible pour la majorité des musiciens amateurs, dont je fais partie. Par exemple, enregistrer quelles pistes MIDI puis ajouter une piste à deux voix, cela se fait simplement avec Qtractor.

Dans l’image ci-dessus sur le Bureau 1 : nous avons Qtractor en action avec 7 pistes MIDI + une piste Audio stéréo. Je sauvegarde les voix chantées en .OGG (Ogg Vorbis), pas en .wav pour gagner de la place sur le disque.
Dans l’image ci-dessous sur le Bureau 2 : nous trouvons tout ce qui est nécessaire à Qtractor pour fonctionner correctement. Si besoin, nous pouvons ajouter un mixeur Audio.

Ubuntu Studio 20.04 LTS – Bureau Xfce 4.14 — Audio Production -> QTRACTOR 0.9.12 / Ubuntu Studio Controls + Carla + QasMixer + Qsynth avec Canaux – Voix (Bureau 2)

Alors que Qtractor est encore dans sa phase de développement βêta, il peut déjà être utilisé confortablement par les amateurs comme un studio d’enregistrement personnel. Il peut enregistrer, importer, organiser et éditer des données Audio numériques et MIDI. Son interface devrait être familière aux utilisateurs d’autres applications Enregistrement/Édition multipistes populaires.

LMMS 1.2.1 — installée par défaut et francisée

Linux MultiMedia Studio (LMMS) est une petite station audio-numérique intégrant séquenceur, synthétiseur et composeur pour GNU/Linux, macOS et Windows. LMMS est une alternative libre aux programmes commerciaux tels que FL Studio dont elle reprend le concept, et dans une moindre mesure Cubase ou Logic Pro.

LMMS (Linux MultiMedia Studio) est utilisé dans le cadre de la création de musique assistée par ordinateur (MAO). Il est essentiellement constitué d’une table de montage séquentiel (éditeur de morceau) correspondant à la chronologie du projet. L’utilisateur place sur cette table les différentes pistes dont il a besoin : des pistes instrumentales, des pistes de rythmes, et des pistes d’automation.

Lorsque LMMS est exécuté sur un ordinateur doté du matériel approprié, il permet de produire de la musique en organisant des échantillons, en synthétisant des sons, en jouant sur un clavier MIDI et en combinant les fonctionnalités des trackers et séquenceurs. Il prend en charge l’API LADSPA (Linux Audio Developer’s Simple Plugin API) et les plug-ins VST (Virtual Studio Technology).

Ubuntu Studio 20.04 LTS – Bureau Xfce 4.14 — Audio Production -> LMMS (Linux MultiMedia Studio) 1.2.1 – Vue d’ensemble

Principales fonctionnalités

  • Composer de la musique sur GNU/Linux, maxOs et Windows
  • Séquencer, composer, mixer, et automatiser des morceaux avec une interface simple
  • Lecture de notes via un clavier MIDI ou celui du PC
  • Consolider des pistes d’instrument en utilisant l’éditeur de rythme et de ligne de basse
  • Accorder précisément des motifs, des notes, des accords, et des mélodies en utilisant l’éditeur piano-roll
  • Automation complète définie par l’utilisateur pour chaque piste et sources d’automation contrôlées par ordinateur
  • Importation de fichiers MIDI et de fichiers du projet Hydrogen

Instruments musicaux

  • Support inclus d’instrument VST 64-bit avec pont VST 32-bits (Windows 64-bits)
  • 16 synthétiseurs embarqués, incluant des émulations du Roland TB-303, micro-puce Commodore 64 SID, Nintendo NES et GameBoy, puce Yamaha OPL2 et d’autres
  • ZynAddSubFx embarqué : synthèse polyphonique, multitimbrale, microtonale, multi-voix, additive, soustractive et pad, tout-en-un dans un puissant greffon
  • Support multi-échantillon natif pour les formats SoundFont (SF2), Giga (GIG) et Gravis UltraSound  (GUS) pour des patches et des banques d’instrument de haute qualité

Effets de mixage

  • Support direct des greffons LADSPA
  • Support direct des greffons d’effets VST (GNU/Linux et Windows)
  • Compresseur, limiteur, délai, réverbération, distorsion et améliorateur de basses embarqués
  • Égaliseurs paramétriques et graphiques embarqués
  • Visualiseur et analyseur de spectre embarqués

MUSE SEQUENCER 3.0.2 — à installer depuis la Boutique des Snap (ex Logiciel Gnome)

MusE Sequencer est une station de travail audio numérique composée d’un séquenceur MIDI et Audio complet avec des fonctionnalités d’enregistrement et d’édition. Elle est complétée par la prise en charge de l’automatisation et des plugins. Voir la liste des fonctionnalités ci-dessous.

MusE a été à l’origine écrit par Werner Schweer et est maintenant développé et maintenu par l’équipe de développement de MusE qui vise à en faire un studio personnel virtuel multi-piste simple mais complet pour GNU/Linux.

Remarque : Avec le thème « Materia-dark » de Xfce 4.14 que j’utilise sous Ubuntu Studio 20.04 LTS, je n’ai pas réussi à trouver le bon compromis avec MusE Sequencer pour que tous ses champs et intitulés soient correctement lisibles, même en changeant ses thèmes (3 sont proposés).
Après différents tests, MusE 3.0.2 ne fait pas bon ménage avec les thèmes « sombres » de Xfce. Par contre, en utilisant le thème « Materia » (clair), tout rentre dans l’ordre. Il faudra donc lors de performances avec MusE basculer vers Materia ou un autre thème clair.

Ressources MusE Sequencer (en anglais)

MusE Sequencer — Séquenceur Open source Audio/MIDI

Principales caractéristiques de MusE

Séquençage MIDI
  • Enregistrement/Lecture temps réel
  • Importation/Exportation des fichiers MIDI
  • Filtrage des entrées MIDI
  • Édition MIDI : Piano roll, Drum editor, List view et Score editor
  • Plug-ins internes de synthétiseurs : FluidSynth SoundFonts (sf2) et FM Synth émulant les Yamaha DX11 / TX81Z
  • Plug-ins synthétiseurs standardisés aux formats : DSSI, VST
  • Support des synthétiseurs externes : matériels et logiciels
  • Édition « scriptable » de l’interface utilisateur
Séquençage AUDIO
  • Enregistrement/Lecture en temps réel de plusieurs entrées/sorties en mono/stéréo
  • Édition graphique de l’automatisation
  • Plusieurs types de pistes audio
  • Plug-ins standardisés aux formats : LADSPA, DSSI, VST, LV2
  • Importation/Arrangement par Glisser/Déposer : Plugins et plugin presets, Parts, Midi files, Audio files, Aux outputs
TECHNOLOGIES supportées
  • LASH – for session control with external LASH enabled applications
  • JACK-Audio
  • JACK-Midi – for MIDI support
  • DSSI – Synth plugins
  • VST(i) – Synth plugins (through DSSI)
  • ALSA-Midi – for MIDI support
  • FLAM Plugin GUIs
  • LV2 host support (new in 2.2)

ROSEGARDEN 19.12 — à installer depuis la Boutique des Snap (ex Logiciel Gnome)

Rosegarden est un environnement de composition et d’édition musicale basé sur un séquenceur MIDI qui offre une compréhension approfondie de la notation musicale et inclut un support de base pour l’Audio numérique. Cela fait de Rosegarden un candidat idéal pour le Home Studio.

Rosegarden est un séquenceur MIDI et Audio ainsi qu’un éditeur de partitions musicales. Il apporte la possibilité d’utiliser un séquenceur à partir de notations musicales. Rosegarden permet d’enregistrer, arranger ou composer de la musique à partir de partitions (notation musicale), de données MIDI ou de fichiers Audio, qu’ils soient importés ou enregistrés à partir d’un microphone, d’une guitare ou de n’importe quelle source audio spécifiée.

Vous pouvez utiliser Rosegarden pour écrire, éditer et arranger une composition. Vous pouvez ensuite la synthétiser, lui ajouter des effets et la mixer pour la graver sur un CD ou la diffuser sur Internet. Rosegarden contient également un support d’édition musicale bien conçue pour des sorties de haute qualité grâce à LilyPond.

Rosegarden est conçu pour être pris en main par des utilisateurs familiers des logiciels commerciaux, et il se veut également accessible et agréable à utiliser pour les néophytes en matière musicale. Il est idéal pour les amateurs : compositeurs, musiciens, étudiants en musique et les petits environnements d’enregistrement en studio ou à domicile. Il est régulièrement mis à jour tous les 6 mois et se veut une alternative libre aux logiciels commerciaux du type Cubase.

Ubuntu Studio 20.04 LTS – Bureau Xfce 4.14 — Audio Production -> Rosegarden 19.12 – Vue d’ensemble

Rosegarden offre 3 voies différentes pour visualiser, éditer et saisir des événements MIDI, le tout incluant un puissant éditeur de partition dont les spécificités ne sont pas toujours disponibles dans les séquenceurs MIDI standards. Avec ces trois éditeurs, Rosegarden présente une notion de segments pour l’organisation des blocs de données Audio et MIDI sur un canevas. Ceci apporte la flexibilité d’un programme de retouche d’images basé sur la notion de calques au monde de la musique assistée par ordinateur (MAO).

Rosegarden est basé sur Qt – un framework d’applications et d’interface multi-plateforme. Rosegarden utilise ALSA pour le support MIDI et JACK pour l’Audio. Ces deux éléments limite pour l’instant l’application aux systèmes GNU/Linux, mais ceci devrait évoluer prochainement avec macOS qui serait la plateforme la plus aisée à conquérir, et Windows, la plus difficile à atteindre.

Rosegarden — MIDI/Audio: ALSA – JACK – QSynth – SoundFont & Co.

Ressources Rosegarden (en anglais)

♦ Effets & Instruments

Les Effets & Instruments installés par défaut dans Ubuntu Studio 20.04 LTS sont accessibles depuis le Menu Xfce -> Audio Production -> Effects ou -> Instruments. Ils pourront être, si nécessaire, complétés depuis la Boutique des Snap (Ubuntu Software) et/ou en ligne de commande en suivant les instructions de leurs développeurs.

Ubuntu Studio 20.04 LTS – Bureau Xfce 4.14 — Audio Production -> Effects & Instruments (1)

Par exemple, Calf Studio Gear est disponible exclusivement pour les systèmes d’exploitation basés sur GNU/Linux, comme ici Ubuntu Studio 20.04 LTS, et fonctionne comme un Rack d’effets autonome connectable via le serveur Audio JACK ou comme plugins dans chaque Hôte Audio capable de déclencher des périphériques conformes LV2, comme les stations de travail audio-numérique Ardour, LMMS, MusE Sequencer, Qtractor, Rosegarden et d’autres.

Ubuntu Studio 20.04 LTS – Bureau Xfce 4.14 — Audio Production -> Effects & Instruments (2)

D’autres exemples…

Carla (de KX Studio) est un hôte de plugins Audio modulaire complet, prenant en charge de nombreux pilotes audio et formats de plugin. Il prend actuellement en charge les formats de plugin LADSPA (y compris LRDF), DSSI, LV2, LV3, VST2, VST3 et AU, ainsi que la prise en charge des fichiers SF2 et SFZ. Il utilise JACK comme pilote Audio préféré par défaut, mais prend également en charge les pilotes natifs comme ALSA, DirectSound ou CoreAudio. Carla intègre aussi une puissante baie de brassage Audio/MIDI.

JAMin est une application open source conçue pour effectuer le mastering Audio professionnel des flux d’entrée stéréo en étant une interface du serveur Audio JACK. Il utilise LADSPA pour le traitement numérique du signal (DSP).

Guitarix est un processeur d’effets pour guitare. Il prend le signal de votre guitare comme le ferait n’importe quel amplificateur réel : c’est-à-dire comme un signal monophonique de votre carte son. L’entrée est traitée par un amplificateur principal et une section rack. Les deux peuvent être acheminés séparément et délivrer un signal stéréo traité via JACK. Vous pouvez remplir le rack avec des effets de plus de 25 modules intégrés.

Et bien d’autres installés par défaut dans Ubuntu Studio 20.04 LTS comme Hexter, Qsynth, SoundFonts (.sf2 et .sf3), Yoshimi, etc. Voir cette capture d’écran.

♦ CONCLUSION — Ubuntu Studio 20.04 LTS avec Bureau Xfce 4.14

Quatre articles (1, 2, 3 – cet article et 4) ont couvert dans le détail cette distribution spécialisée Multimédia : Audio & MIDI, Infographie, Publication et Vidéo.

Alors, après un mois et demi d’utilisation régulière (pas juste un test de quelques dizaines de minutes) de Ubuntu Studio 20.04 Bêta, puis Daily et enfin de la version stable publiée le 23/04/2020 et installée en dur sur un de mes ordinateurs, il est temps de faire le bilan.

Les promesses de l’équipe de développement de Ubuntu Studio 20.04 LTS sont bien au rendez-vous de ce nouvel opus. Mis à part quelques (petits) bogues récurrents de Xfce 4.14 et la stratégie adoptée avec la nouvelle Boutique des Snap (ex Gnome Software Center (Logiciel)) , cette distribution spécialisée Multimédia est un vrai régal depuis l’utilisation en Live USB, en passant par son installation en dur (Ubiquity) sur un disque (en cohabitation pacifique avec 4 autres systèmes d’exploitation – 3x libres et 1x propriétaire), puis que ce soit pour des utilisations Bureautique & Internet, Infographie & Vidéo, et plus encore, pour ce qui nous intéresse ici, pour une utilisation en Home Studio Audio & MIDI.

Dans ce dernier registre, Ubuntu Studio excelle, et à date, elle est sans aucune compétitrice vraiment sérieuse. C’est un vrai régal de l’utiliser avec l’ensemble des applications et utilitaires Audio/MIDI de qualité déjà installés par défaut, plus les quelques autres que j’ai installés depuis la Boutique des Snap (à privilégier les paquets .DEB ‘ubuntu-focal-xyz’ tant qu’ils seront présents versus les Snaps) ou en ligne de commande.

Avec Ubuntu Studio 20.04 LTS, nous bénéficions du sérieux et de l’expérience de la distribution de référence Ubuntu 20.04 LTS éditée par Canonical Ltd., de ses faciles mises à jour régulières et de qualité, de la Boutique des Snap (Ubuntu Software), des performances du bureau léger Xfce 4.14, et de la vraie valeur ajoutée Multimédia avec optimisation Audio (Ubuntu Studio Controls & associés) que l’équipe de développement a intégrée à Ubuntu Studio.
De plus, en choisissant cette distribution nous sommes assurés que pour les 3 prochaines années elle sera maintenue professionnellement et que toutes nos configurations (qui ont pris du temps à être peaufinées) et habitudes Audio & MIDI ne seront pas obsolètes dans 6 mois.

Installer puis utiliser Ubuntu Studio 20.04 LTS, c’est l’adopter !

♦ Le Futur de Ubuntu Studio

Nouvel environnement de bureau

Contrairement à d’autres variantes-saveurs de Ubuntu, Ubuntu Studio n’est pas basée sur son environnement de bureau. Son équipe de développement s’efforce de rechercher la meilleure expérience pour tous ses utilisateurs, ce qui est bien plus qu’une distribution Audio temps réel.

Il y a environ deux ans, ils ont décidé d’essayer de sortir une deuxième version de Ubuntu Studio avec l’environnement de bureau KDE Plasma. Malheureusement, cela s’est avéré trop long car ils devaient essentiellement introduire une nouvelle saveur de Ubuntu, soumise au même processus de demandes vers Canonical Ltd. que les autres nouvelles saveurs. Sachant que ce serait trop pour leur petite équipe, ils ont décidé de laisser tomber cette idée et, avec la mise à disposition de Ubuntu Studio Installer, de faire en sorte que les autres saveurs puissent aussi avoir Ubuntu Studio, ce qui a permis aux utilisateurs de choisir eux-mêmes leur environnement de bureau.

Ubuntu Studio Installer ne va pas disparaître, mais ils ont pris une décision qui va affecter l’avenir de Ubuntu Studio.

Ubuntu Studio 20.04 LTS sera la dernière version de Ubuntu Studio à utiliser l’environnement de bureau Xfce, et dont le support en tant que distribution est assuré jusqu’en 2023. En tant que tel, les mises à niveau de Ubuntu Studio 20.04 LTS vers des versions LTS ultérieures vont entraîner une rupture.

Les futures versions de Ubuntu Studio, à partir de la 20.10 (octobre 2020), utiliseront par défaut l’environnement de bureau KDE Plasma 5.x. Plasma s’est avéré avoir de meilleurs outils pour les graphistes et les photographes, comme on peut le voir dans Gwenview, Krita et même le gestionnaire de fichiers Dolphin, ainsi qu’une interface utilisateur beaucoup plus moderne. De plus, il prend en charge la tablette Wacom mieux que tout autre environnement de bureau.

Ubuntu Studio Groovy Gorilla avec — KDE Plasma 5.18 — exécutant Dolphin and Kdenlive

KDE Plasma est devenu si bon que la majorité de l’équipe de Ubuntu Studio utilise maintenant Kubuntu (avec optimisation Audio temps réel) au quotidien avec le module complémentaire Ubuntu Studio via Ubuntu Studio Installer. Avec beaucoup d’entre eux utilisant Plasma, le timing leur semble bon pour se concentrer sur une transition vers Plasma avec leur prochaine version 20.10.

Pour la Production Audio, il n’y aura pas de changement en termes d’utilisation des ressources.
Si le compositeur d’affichage s’avère problématique, un simple Alt-Shift-F12 désactive le compositeur d’affichage. Il peut également être désactivé à partir de la connexion à la session utilisateur. Un bogue de ressources connu de KDE, le serveur Akonadi, dans le gestionnaire d’informations personnelles de KDE, ne sera pas inclus par défaut (Kubuntu n’utilise pas actuellement KDE PIM, mais Thunderbird comme Ubuntu Studio).
L’environnement de bureau Plasma est, sans Akonadi, devenu aussi léger dans l’utilisation des ressources que Xfce, peut-être même plus léger. D’autres distributions GNU/Linux axées sur l’Audio, telles que Fedora Jam et KXStudio, ont historiquement utilisé l’environnement de bureau KDE Plasma et elles fonctionnaient très bien avec l’Audio.

Voici un article récent (en anglais) mettant en évidence certaines des comparaisons d’utilisation des ressources entre Xfce et Plasma, montrant à quel point ce dernier et moderne bureau est léger sur les ressources système.

L’équipe de Ubuntu Studio travaille·ra étroitement avec le projet Kubuntu sur ces changements ainsi qu’avec le projet Lubuntu car ces 2 saveurs de Ubuntu ont déjà par le passé ouvert la voie dans la mise en œuvre de nouveaux environnements de bureau.

Évaluation des applications incluses par défaut

Pendant cette transition vers le bureau KDE Plasma 5.x, l’équipe de développement de Ubuntu Studio évaluera les applications incluses par défaut pour voir s’il y a duplication·s. Certains ont souligné qu’il y avait double emploi dans la cible d’un certain nombre d’applications. Par exemple, Ubuntu Studio inclut 3 éditeurs Vidéo par défaut : Pitivi, OpenShot et Kdenlive, et chacun peut avoir des fonctionnalités que l’autre n’a pas. Ils effectueront de nombreuses évaluations de ce type au cours de leur prochain cycle de publication.

Plus de détails sur tout cela apparaîtront dans les prochains mois avec en premier Ubuntu Studio 20.10 (octobre 2010).
Gardez bien en mémoire que les versions non LTS comme les prochaines 20.10, 21.04, 21.10 ne seront supportées que pendant une courte période de 9 mois (incompatible avec pour une utilisation Home Studio) au contraire des version LTS (long term support) qui le sont pour une période de 3 ans. La prochaine LTS sera la 22.04 et sera publiée en avril 2022.