Limiter le Racket des Internautes par les Géants de l’Internet et leurs acolytes !

RACKETTER est le fait d’obtenir de quelqu’un quelque chose par des moyens le plus souvent immoraux, voire illégaux. Il peut s’agir d’une extorsion d’argent comme d’informations privées et/ou professionnelles.

Vous êtes propriétaire d’un ordinateur et/ou d’un smartphone, neuf ou d’occasion. Vous êtes très heureux•se de votre acquisition mais vous avez du puiser dans votre bas de laine pour vous offrir ce bijou de technologie. Vous êtes impatient•e de mettre en marche votre nouvelle merveille et de vous connecter sans attendre au monde… à INTERNET.

STOP ! DANGER ! INTERNET sous Haute Tension !

Il en va dans la vie numérique comme dans la vie réelle : il faut obligatoirement sortir bien protégé•e sur Internet ! Ne comptez pas sur les acteurs du Web, bien souvent malhonnêtes, mais uniquement sur vous-même et votre capacité à toujours avoir une démarche critique sur la toile.

Un coup de projecteur sur ceux qui nous surveillent

Comme nous le savons, le pistage, le flicage et l’espionnage des masses par les Géants de l’Internet, de l’Informatique et de la Téléphonie (les GAFAM & Consorts) se font sur et à partir de nos machines connectées (ordinateur, smartphone, téléviseur, montre, etc.), mais aussi lorsque nous surfons sur Internet en faisant d’abord des recherches puis en visitant tel ou tel site, blog ou réseau social. Les mégabases de données que les GAFAM alimentent à longueur de surfs avec toutes nos données privées et professionnelles, collectées gratuitement et à l’insu de notre plein gré, constituent leur BIG DATA (mégadonnées). Ce Big Data personnalisé leur permet de tout connaître de nous, de notre famille, de nos proches, de nos communautés et de s’en servir pour faire leurs sales et juteuses affaires, contre nos propres intérêts – contre nous et tous ceux que nous aimer.

Surveiller et comprendre ceux qui vous surveillent

Tactical Technology Collective travaille pour explorer et visualiser l’industrie des SIPHONNEURS de données privées et professionnelles au moyen de TRACKOGRAPGY (version bêta en anglais), un nouvel outil libre en ligne (compatible avec tous les navigateurs) qui permet aux utilisateurs de savoir qui les surveille et vers où vont leurs précieuses données lorsqu’ils consultent des sites Web de médias.

Prenons 3 exemples représentatifs parmi la longue liste des sites de médias actuellement disponibles.
LEQUIPE.FR (des Éditions Philippe Amaury) – l’un des sites d’actualité du sport en continu les plus populaires – vous êtes pisté et espionné par pas moins de 55 trackers ! pour 14 sociétés ! avec Krux, Google, AudienceScience, Weborama, nugg.ad, New Relic, Extension Factory, Twitter, Horyzon Media, Facebook, comScore, Visual Revenue, Fox One Stop Media et AT Internet.
LEMONDE.FR (du Groupe Le Monde Bergé-Pigasse-Niel) – l’un des sites d’actualité – information les plus populaires – vous êtes pisté et espionné par pas moins de 106 trackers ! pour 41 sociétés ! avec Turn, Chartbeat, OwnerIQ, Yahoo!, Horyzon Media, comScore, PubMatic, CONTEXTWEB, Visual Revenue, MediaMath, AOL, Twitter, OpenX, Po.st, Federated Media, AT Internet, Improve Digital, Cox Digital Solutions, ADITION, Adobe, Yandex, Google, EQ Ads, Adap.tv, Cedexis, Rocket Fuel, ValueClick, Facebook, Fox One Stop Media, Casale Media, The Trade Desk, SpotXchange, adscale, LinkedIn, Microsoft, Datalogix, AppNexus, BrightRoll, MyBuys, ADTECH et eyeReturn Marketing.
LESECHOS.FR (du groupe Les Échos LVMH) – l’un des sites d’actualité économique et financière les plus populaires – vous êtes pisté et espionné par pas moins de 56 trackers ! pour 15 sociétés ! avec Criteo, Google, Amazon.com, Twitter, Facebook, Disqus, comScore, Weborama, Po.st, AppNexus, AT Internet, Videology, Visual Revenue, TubeMogul et Brightcove.
Et ainsi de suite… pour au moins tous les sites commerciaux dans tous les domaines… sur toute la toile mondiale…

Incroyable mais vrai ! Effrayant, ahurissant, inacceptable et anti-démocratique, n’est-ce pas ? Et vous qui pensiez être bien protégé à l’abri derrière votre écran !

Découvrez qui vous piste en ligne avec Lightbeam

LIGHTBEAM est une extension libre pour le navigateur Web libre FIREFOX qui fait appel à des visualisations interactives pour vous montrer avec quels sites tiers vous communiquez à l’insu de votre plein gré. Au fur et à mesure que vous naviguez, Lightbeam vous révélera les coulisses de la jungle Web d’aujourd’hui, y compris les parties les moins visibles et les plus obscurs pour l’utilisateur moyen.

Lightbeam pour Firefox : Un coup de projecteur sur ceux qui vous surveillent – Découvrez qui vous piste en ligne !

Comment fonctionne Lightbeam ?

  • Téléchargez et lancez l’extension Lightbeam dans votre navigateur Firefox.
  • Lightbeam créera un journal des événements de chaque site que vous parcourez et de tous les sites tiers dont l’empreinte est stockée localement dans votre navigateur.
  • Lightbeam propose une visualisation graphique de ces événements pour mettre en évidence les interactions entre les sites que vous visitez et les parties tierces.
  • Lightbeam continuera d’ajouter des éléments à votre graphe pendant que vous naviguez sur le Web. Vous pouvez interrompre Lightbeam à tout instant en désactivant ou en désinstallant l’extension. Vos données Lightbeam peuvent facilement être sauvegardées ou supprimées.
  • Visualisez vos données – Dès que vous aurez téléchargé et installé l’extension Lightbeam dans Firefox, elle commencera à créer en temps réel une visualisation des sites web que vous parcourez et de tous les sites tiers également actifs sur les pages visitées.
  • Analyser vos connexions – À mesure que se développent vos visualisations, vous pouvez regarder de plus près les relations entre les sites de premier niveau et les sites tiers, tels qu’ils sont stockés dans vos données. Vous pouvez aussi effacer ou sauvegarder vos données à tout moment.

C’est du RACKET de masse pur et simple organisé par des dizaines voire des centaines d’escrocs internationaux ayant pignon sur rue, mais aujourd’hui toujours non punis par la loi, car nos gouvernants, députés et sénateurs vivent encore à l’âge de pierre… de l’encre de leur stylo !

Alors, que faisons-nous à notre niveau de simple internaute ? Nous nous bougeons et agissons !

Les bonnes pratiques (BP) d’hygiène numérique à mettre en place dès maintenant pour surfer en sécurité sur la toile mondiale.

BP 1/5 :  EXIT les OS privateurs de libertés

Ne pas utiliser de systèmes d’exploitation (OS – operating system) propriétaires et privateurs de libertés

Je sais que c’est difficile et en particulier pour les smartphones, mais au moins pour les ordinateurs, passez sous une distribution libre GNU/Linux qui est respectueuse de votre vie privée tout en étant performante.
De plus, leurs licences propriétaires (Contrat de Licence Utilisateur Final (CLUF) ou End User License Agreement (EULA)) sont castratrices pour les utilisateurs finaux. Vous n’êtes aucunement propriétaire de votre-vos systèmes d’exploitation privateurs, l’éditeur -propriétaire exclusif- ne vous accorde qu’un simple droit d’utilisation de son logiciel.

Donc à éviter, comme la peste et le choléra, quand possible, les OS privateurs tels que :

  • ANDROID de Big Brother GOOGLE (filiale d’Alphabet Inc.)
  • CHROME OS de Big Brother GOOGLE (filiale d’Alphabet Inc.)
  • iOS de Big Brother APPLE Inc.
  • MacOS de Big Brother APPLE Inc.
  • WINDOWS 10 de Big Brother MICROSOFT Corporation

Si malgré tout, vous deviez continuer à utiliser un ou plusieurs de ces OS privateurs, pensez absolument à configurer tous ses-leurs paramètres de Confidentialité. La liste peut être très-très longue, de plusieurs dizaines à plus de cent paramètres à configurer un par un et pas toujours facile d’accès.

Si vous ne le faites pas, votre ordinateur et/ou votre smartphone livreront au quotidien et gratuitement toute votre vie privée et professionnelle aux éditeurs de votre-vos OS privateur-s mais aussi aux éditeurs des applications installées par défaut ainsi que celles que vous aurez installées. Dixit ces éditeurs propriétaires : « Ne vous inquiétez pas, c’est uniquement pour le plus grand bien de l’utilisateur final afin d’améliorer son expérience  avec notre système d’exploitation non libre ! ». Et vous, vous les croyez ?

Vos données personnelles/professionnelles transmises automatiquement aux serveurs de l’éditeur privateur de votre-vos OS comprennent au moins :

  • Votre identifiant unique (OS)
  • L’adresse IP de votre PC et/ou smartphone
  • Les caractéristiques de votre machine
  • Le texte tapé dans toutes vos applications, du SMS au traitement de texte
  • Vos frappes au clavier même hors applications
  • Votre voix pour toutes les commandes vocales
  • Vos agenda-calendrier et annuaires
  • Votre liste de contacts avec n° de téléphone, nom, adresse, ID Facebook, ID Skype, et autres entrées
  • L’accès à vos Photos, à votre Messagerie, à tous vos fichiers, etc.
  • L’utilisation par votre-vos OS et applications de votre SMS, Messagerie, Appareil photo, etc.
  • L’accès à l’ensemble des applications installées sur votre machine
  • Et encore beaucoup – beaucoup d’autres données toujours aussi privées et confidentielles…

Incroyable mais vrai ! Effrayant, ahurissant, inacceptable et anti-démocratique, n’est-ce pas ? Et vous qui pensiez être bien protégé à l’abri derrière votre écran !

  • Si vous ne voulez – désirez pas changer les paramètres de confidentialité par défaut de votre OS privateur de libertés, alors vous pouvez arrêter ici votre lecture.
  • Sinon, vous devez continuer car il reste plusieurs choses très importantes à faire.

Soyons des acteurs éclairés du Web, et
non des consommateurs pigeons bons à plumer !

STOP aux rackets (extorsions) des Internautes par les Géants de l’Internet et leurs acolytes !

Lire la suite en page 2…